Dès son plus jeune âge, Anik Jean est attirée par le monde du spectacle. C’est à 11 ans, lors d’un concert de David Bowie auquel elle assiste avec sa mère, qu’elle a la révélation : elle sera une célèbre auteure-compositrice-interprète… Et elle n’a toujours pas changé d’avis ! Rapidement, elle apprend à jouer de la guitare ainsi que du piano et entreprend une aventure qu’il l’amènera de sa Gaspésie natale à Los Angeles avant de revenir vers Montréal.

 

Le Trashy Saloon (2005)

Au printemps 2005, son premier single Je suis partie se positionne rapidement au Top 5 des palmarès radio québécois permettant une sortie prometteuse de son premier album Le Trashy Saloon en août de la même année. Le son de Je suis partie rappelle celui de son mentor, la légende du rock québécois Jean Leloup,  qui a écrit la chanson et co-produit l’album en collaboration avec David Struton. Anik Jean co-écrit son deuxième extrait et plus grand succès radio,Junkie de toi, également avec Jean Leloup. Quand la composition originale Tendre sorcière devient également un succès, il est clair pour tous qu’Anik a tout ce qu’il faut pour ne pas demeurer dans l’ombre de son mentor! Son talent, son style unique et son audace ont tout de suite été reconnus par les médias ainsi que par ses pairs et l’amèneront en janvier 2006 à faire la première partie des Rolling Stones à Montréal.

 

Le ciel saigne le martyre (2008)

Pour ce deuxième album, Anik collabore avec Mark Plati, le producteur de David Bowie, Alain Bashung, Louise Attaque et Les Rita Mitsouko. Elle s’entoure de la crème de la crème des musiciens : Earl Slick, Mike Garson, Sam Harrisson, Jean-Sébastien Chouinard, Alec McElcheran, Julien Blais et Antoine Gratton. Le résultat est convaincant : Le ciel saigne le martyre est un album rock intense, à l’image de l’artiste, démontrant que l’intelligence peut être sexy. Ce deuxième opus miroite une nouvelle maturité et confirme l’étendu du talent de la chanteuse. Le premier extrait Oh mon chéri a rapidement grimpé les palmarès et la réaction du public fut dithyrambique.

 

Anik Jean (2010)

Anik Jean assure la production de son troisième opus enregistré à New York et Montréal. L’auteure-compositrice-interprète s’adjoint de son ami Earl Slick pour l’écriture de quelques chansons de l’album qui sera quant à lui finalisé en compagnie de Gail Ann Dorsey et Sterling Campbell. Le single J’aurai tout essayé trône au sommet des palmarès pendant près d’un an. L’album se retrouve en nomination au Gala de l’ADISQ dans la catégorie « Meilleur album pop »

 

Schizophrène (2013)

Inspirée par son frère atteint de la schizophrénie, Anik produit ce quatrième album personnel et abstrait qu’elle enregistra entièrement dans son studio maison. Anik dédie l’album à son frère qui décède la même année. En 2013, Anik Jean compose également la musique pour le nouveau one-man-show de son célèbre mari, Patrick Huard, en plus de faire ses débuts au cinéma dans Filière 13 et de devenir la muse de la designer Marie Saint-Pierre.

 

Lost soul (30 octobre 2015)

Anik Jean fait un retour aux sources avec son plus récent album et premier opus anglophone, Lost Soul. La chanteuse qui a servi à ses fans des chansons rock durant la dernière décennie surprend ses fidèles avec un album truffé de ballades. Le son demeure toutefois intense et deviendra la trame sonore d’un long-métrage prévu pour 2016 sur lequel travaille l’auteure-compositrice-interprète.

 

Nominations

  • Junos 2005 : Meilleur album francophone (Le Trashy Saloon)
  • Grand Prix de la relève Archambault 2005
  • Artiste Sacré Talent ! 2005
  • Numéro 1 au palmarès radio pendant 2 semaines avec « Junkie de toi »
  • Much Music Video Awards 2006 : Meilleure vidéo francophone (Tendre sorcière)
  • Gala de l’ADISQ 2006 : Révélation de l’année
  • Numéro 1 au palmarès radio pendant 2 semaines« On mon chéri »
  • Gala de l’ADISQ 2008 : Meilleur album rock
  • Gala de l’ADISQ 2008 : Meilleure chanson « Oh mon chéri »
  • Gala de l’ADISQ 2008 : Meilleur album pop